Human Village - information autrement
 
Retour aux tarifs antérieurs pour les fruits, les légumes et le khat
juillet 2022 (Human Village 45).
 

D’après un communiqué de la présidence.

Le chef de l’État, Ismail Omar Guelleh, a reçu ce jeudi, au Palais de la République, Ahmed Shideh, ministre éthiopien des Finances, porteur d’un message du Premier ministre Abiy Ahmed Ali et accompagné d’une délégation de haut niveau.

« Mon déplacement à Djibouti et le message remis au président ont trait à la détermination politique de l’Éthiopie à mettre fin aux dissensions enregistrées ces derniers temps entre les commerçants des deux pays, notamment en matière de fixation du prix d’acquisition des fruits, des légumes et du khat », a indiqué M Ahmed Shideh, à l’issue de son audience. « Nos deux pays ont en partage une complémentarité économique exemplaire et nous ne pouvons tolérer la moindre dégradation de confiance ».
Dans son intervention, Ahmed Shideh mentionne « la convergence de vue des autorités de deux pays pour pallier aux dissensions tarifaires enregistrées ces derniers temps » et que « les commerçants de deux parties reviendront, dès aujourd’hui, aux prix initialement en vigueur dans les tractations économiques. […] Marque de la confiance élevée entre les dirigeants politiques djiboutiens et éthiopiens, il a été décidé aussi que tout changement de tarifs dans les tractations économiques et commerciales devrait être établi au préalable par une commission mixte paritaire entre les deux pays ».

L’ambassadeur de la République démocratique et fédérale d’Éthiopie auprès de la République de Djibouti, Berhanu Tsegaye, participait à cette audience. Coté djiboutien, le ministre du Commerce et du Tourisme, Mohamed Warsama Dirieh et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mahmoud Ali Youssouf, ont pris part à cette rencontre.
L’ambassadeur de la République de Djibouti auprès de la République démocratique et fédérale d’Éthiopie et représentant permanent de notre pays auprès de l’Union africaine, Abdi Mahamoud Aybeh, et le secrétaire général de la Présidence, Mohamed Abdillahi Waïs, étaient également présents.


Intervention de Mahmoud Ali Youssouf à la RTD

« Une importante délégation éthiopienne conduite par le ministre Ahmed Shide est venue à Djibouti avec un message fort, comme il l’a expliqué. Les histoires de légumes, de fruits et khat dont les prix avaient été augmentés ont été abandonnées, c’est une très bonne chose. Cela rentre dans l’esprit de fraternité et de partenariat qui existe entre l’Éthiopie et Djibouti. Nous avons des mécanismes de résolution de ce genre de problèmes. Ces mécanismes sont la commission mixte, les comités techniques qui vont siéger dans un délai de deux mois comme l’a signalé [le ministre Ahmed Shide].
De l’autre côté, il y avait des décisions prises au niveau de l’Autorité des ports pour augmenter les frais maritimes. Il y a un effort d’explication à faire, et cette décision a aussi été reportée. Nous sommes persuadés que l’Éthiopie et Djibouti entretiennent des relations qui sont extrêmement étroites et que tout ce qui peut perturber la tranquillité sociale, sécuritaire, le bon fonctionnement des relations économiques entre les deux pays, est souvent résolu au plus haut niveau.

Le Premier ministre Abiy Ahmed a dépêché cette forte délégation pour exprimer ce souci particulier de l’Éthiopie de lever un certain nombre d’incompréhensions et de confusions. Le président Ismail Omar Guelleh a expliqué que même si l’inflation mondiale motive les décisions qui ont été prises sur l’augmentation des tarifs maritimes, Djibouti va les reporter et ne va pas les appliquer maintenant afin de donner le temps aux opérateurs d’expliquer, comprendre, et qu’au niveau de la commission mixte au mois de septembre on aura l’occasion de réfléchir sur ces questions.
Il y a également la question d’une réflexion stratégique à mener sur la façon de surmonter tous ces problèmes techniques, commerciaux, et autres. Et surtout réfléchir au comment rapidement contenir ce genre de défi avant que cela ne prenne des proportions qui sont parfois difficiles à être supportées par nos populations. Donc nous aurons une forme de retraite [au niveau du gouvernement djiboutien] avant la réunion ministérielle mixte qui se déroulera en Éthiopie. Une retraite pour réfléchir à toutes ces questions me semble extrêmement importante. […]
Tout est rentré dans l’ordre, les prix reviennent à ceux d’avant. Cette petite crise est derrière nous et l’on ne peut que s’en féliciter. »

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Finance islamique : sommet mondial à Djibouti en septembre 2022
 
Projet photovoltaïque de 30 MW
 
Concilier développement et enjeux de la réforme de la régulation bancaire et financière à Djibouti
 
Puissance khat
 
Une douce amie éthiopienne, fidèle et attentionnée
 
Khat : point de vue médical
 
Pas de base navale éthiopienne à Djibouti !
 
Ismaïl Omar Guelleh en Somalie pour endiguer « la pax americana »
 
Réforme logistique en Éthiopie
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |