Human Village - information autrement
 
Politiques en faveur de l’inclusion des personnes vivant avec un handicap
décembre 2022 (Human Village 46).
 

D’après un communiqué de la présidence

Le chef de l’État, Ismail Omar Guelleh, a présidé ce jeudi matin, au Palais du Peuple, la cérémonie de clôture de la quatrième semaine nationale du handicap. Cette rencontre était principalement consacrée à l’intégration dans notre pays des personnes vivant avec un handicap. L’évènement comprenait des gros plans sur les réflexes comportementaux et les clichés à proscrire en vue de construire une communauté inclusive.

L’allocution du président a constitué le moment fort de cette cérémonie. Dans son intervention, il a tout d’abord exhorté notre société à ne plus voir la notion de handicap « comme une simple politique publique et une cause qu’on défend parce qu’il est décent de le faire. Mais plutôt comme un désir républicain de volonté commune, d’inclusion et de vivre ensemble.[…] Je veux que la semaine nationale du handicap soit vue comme un rappel constant du chemin qui nous reste à faire, dans notre capacité à innover, à s’adapter et à progresser ». Il a ensuite procédé à l’inventaire de stratégies nouvelles pour nos institutions publiques en vue d’une progression de notre pays en matière d’insertion, d’intégration et d’inclusion des personnes vivant avec un handicap. Il a ainsi rappelé que « le handicap ayant une dimension transversale, l’intégration de l’Agence nationale des personnes handicapées dans les comités de pilotage des projets et des programmes de développement est un impératif ».
Il a annoncé qu’une plus grande inclusion des personnes vivant avec un handicap à Djibouti sera également menée à travers la mission affectée à un nouveau « Comité national technique, chargé de la conception, l’exécution, le suivi et l’évaluation de la stratégie. […] Ce que nous voulons aujourd’hui c’est une société qui s’adapte au handicap et non l’inverse », a-t-il souligné, montrant sa volonté politique de prioriser l’insertion et l’inclusion des personnes vivant avec un handicap.
Le président mit par ailleurs en lumière la nécessité de prévenir certains handicaps, notamment avec une prise en charge médicale efficiente « dès la grossesse, par l’amélioration de la qualité et de la quantité d’examens prénataux destinés à détecter des grossesses à risque » et « lors de l’accouchement où l’accent doit être mis sur la formation de médecins spécialistes, l’équipement des maternités, l’organisation des services d’urgence et de réanimation... ».
Le président évoque aussi la sensibilisation, propice à la prévention des handicaps, notamment ceux contractés à la suite « d’accidents vasculaires […, ou] le port de casque pour les motocyclistes ».

Outre le discours du président de la République, la cérémonie de clôture de la semaine nationale du handicap a, comme à l’accoutumée, comporté la traditionnelle séance de remise des prix du chef de l’État à des personnes morales ou physiques s’étant distinguées par leurs actions en faveur des personnes vivant avec un handicap.

 
Commenter cet article
Les commentaires sont validés par le modérateur du site avant d'être publiés.
Les adresses courriel ne sont pas affichées.
 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
Polémique sur le port du voile aux Forces françaises stationnées à Djibouti
 
Ouverture de la bibliothèque de l’école de Balbala 7
 
Gabode, une prison surpeuplée
 
| Flux RSS | Contacts | Crédits |